Catalogue

Filtres actifs :
    Fabricant
    Nombre de portes

    Fabricants

    LAVERIE Il y a 12 produits.

    Sous-catégories

    • Lave-batterie
    • Lave-vaisselle...

      Dans notre catégorie de la laverie, nous vous proposons le lave-vaisselle professionnel. Il permet le lavage et le rinçage de la vaisselle dans des cycles très courts (1 à 3 minutes) ; en revanche, contrairement à son cousin le lave-vaisselle domestique, il ne sèche pas la vaisselle qui sèchera par évaporation après avoir sorti le panier de la machine.

      Les lave-vaisselles sont des machines simples à installer et à utiliser si l’on connaît leur principe de fonctionnement.

      Types de lave vaisselle

      Le lave-vaisselle frontal possède une porte basculante en face avant ; il est adapté jusqu’à 80 couverts environ.

      Le lave-vaisselle à capot est traversant avec une ouverture par levage du capot. Il permet une grande productivité en étant équipé de tables d’entrée et de sortie qui permettent le lavage des paniers de vaisselle en continu.

      Installation

      Ces appareils doivent être raccordé à une alimentation en eau et à une évacuation.

      L’alimentation peut être en eau froide ou chaude. L’avantage de l’alimentation en eau chaude est de diminuer l’attente entre chaque cycle car l’appareil ne se lance que si l’eau de rinçage est à température or celle-ci est renouvelée à chaque cycle.

      Le plus couramment, les lave-vaisselles se vident par gravité et donc le raccordement à l’évacuation doit se faire avec un surplomb ou sinon il faut prévoir une pompe de vidange intégrée pour avoir un fonctionnement identique aux lave-vaisselles ménagers. Ainsi, pour éviter le surcoût et surtout le risque de panne (plus de complexité = plus de pannes), si l’on peut disposer d’une évacuation à ras le sol, on aura intérêt à surélever la machine en prévoyant un piètement pour celui-ci plutôt que de prévoir la pompe de relevage.

      Utilisation

      Le cycle est le suivant :

      • Remplissage de la cuve de lavage et chauffe de l’eau. Cette eau de lavage sera “renouvelée” par l’apport de l’eau de rinçage au fur et à mesure des cycles et ce, jusqu’à ce qu’on la vidange totalement, le soir en général.
      • Remplissage du réservoir de rinçage et chauffe de l’eau. La température est en général de 85°C. Quand l’appareil est mis en marche, l’atteinte de la température de consigne de l’eau de rinçage déclenche le cycle.

      Critères de qualité et options courantes

      • Double paroi : les parois inox sont doublées ce qui permet une meilleur insonorisation et isolation thermique et donc moins d’attente entre chaque cycle.
      • Bras de lavage et rinçage Inox : les bras et gicleurs sont en inox et non en plastique
      • Puissance des pompes : la puissance de la pompe déterminera la qualité de lavage. Sur les lave-vaisselles à capot, la pompe surpresseur permet de garantir une pression suffisante pour le rinçage
      • Puissance du surchauffeur : le surchauffeur permet de ramener l’eau de rinçage à la température de consigne pour pouvoir relancer un cycle. La puissance de celui-ci détermine donc le temps d’attente entre chaque cycle.
      • Programmation électronique : ces appareils permettent le réglage de tous les paramètres : durée, température, renouvellement automatique de l’eau de lavage après x cycles…). Modèle Lave-vaisselle frontal affichage graphique
      • Condenseur de buées sur les machine à capot : le système passif consiste à faire circuler l’arrivée d’eau froide dans un serpentin situé dans le capot de la machine afin de faire condenser les vapeurs et en diminuer l’émission à l’ouverture du capot. Le système élaboré est basé sur une pompe à chaleur qui va non seulement réduire fortement les buées mais aussi économiser l’énergie en préchauffant l’eau avec la chaleur récupérée des vapeurs.
      • Une récupération de la chaleur de l’eau de rinçage existe également pour diminuer encore la consommation d’énergie.
      • Rinçage “renforcé” : il s’agit de garantir la température et la pression de l’eau de rinçage, et ce indépendamment de la pression du réseau, pour un résultat constant. Ce système est nommé SRS sur les machine Lamber que nous proposons.
      • Adoucisseur d’eau : il est indispensable si votre eau est calcaire pour éviter les traces blanches sur la vaisselle et surtout garantir la durée de vie de la machine.

      Découvrez dans la même catégorie : les lave-verres professionnels ainsi que les lave-batteries

    • Lave-verre professionnel

      Dans notre catégorie de la laverie, nous vous proposons le lave-verre professionnel.

      Il permet le lavage et le rinçage des verres dans des cycles très courts (1 à 2 minutes) ; en revanche, contrairement à son cousin le lave-vaisselle domestique, il ne sèche pas les verres et donc ceux-ci sèchent par évaporation après avoir sorti le panier de la machine. Les lave-verres sont des machines simples à installer et à utiliser si l’on connaît leur principe de fonctionnement.

      Installation

      Ces appareils doivent être raccordé à une alimentation en eau et à une évacuation.

      L’alimentation peut être en eau froide ou chaude. L’avantage de l’alimentation en eau chaude est de diminuer l’attente entre chaque cycle car l’appareil ne se lance que si l’eau de rinçage est à température or celle-ci est renouvelée à chaque cycle.

      Les lave-verres se vident par gravité et donc le raccordement à l’évacuation doit se faire avec un surplomb ou sinon il faut prévoir une pompe de vidange intégrée pour avoir un fonctionnement identique aux lave-vaisselles ménagers. Donc, pour éviter le surcoût et surtout le risque de panne (plus de complexité = plus de pannes), on aura intérêt à surélever le lave-verre en prévoyant un piètement pour celui-ci plutôt que de prévoir la pompe de relevage.

      Utilisation

      Le cycle est le suivant :

      • Remplissage de la cuve de lavage et chauffe de l’eau. Cette eau de lavage sera “renouvelée” par l’apport de l’eau de rinçage au fur et à mesure des cycles et ce jusqu’à ce qu’on la vidange totalement, le soir en général.
      • Remplissage du réservoir de rinçage et chauffe de l’eau. La température est en général de 85°C. Quand l’appareil est mis en marche, l’atteinte de la température de consigne de l’eau de rinçage déclenche le cycle.

      Critères de qualité et options courantes

      Double paroi : les parois inox sont doublées ce qui permet une meilleur insonorisation et isolation thermique et donc moins d’attente entre chaque cycle.

      Bras de lavage et rinçage Inox : les bras et gicleurs sont en inox et non en plastique.

      Programmation électronique : ces appareils permettent le réglage de tous les paramètres : durée, températures, renouvellement automatique de l’eau de lavage après x cycles…)

      Rinçage “renforcé” : il s’agit de garantir la température et la pression de l’eau de rinçage, et ce indépendamment de la pression du réseau, pour un résultat constant. Ce système est nommé SRS sur les machine Lamber que nous proposons.

      Adoucisseur d’eau : il est indispensable si votre eau est calcaire pour éviter les traces blanches sur vos verres. Les adoucisseurs sont intégrés aux lave-verres.

      Osmoseur : toujours associé à un adoucisseur, ils peuvent être intégré sur les machines haut de gamme ou séparés. L’osmoseur permet une ultra-filtration de l’eau et donc l’élimination des sels minéraux qui laissent des traces sur les verres. Cette solution permet un résultat parfait et surtout épargne l’essuyage des verres qui est une tâche laborieuse et source d’accidents du travail par coupures.

      Découvrez dans la même catégorie : les lave-vaisselles professionnels ainsi que les lave-batteries

    Résultats 1 - 12 sur 12.
    Résultats 1 - 12 sur 12.